UN LOGO NE FAIT PAS TOUT

Beaucoup de personnes font l’erreur de penser qu’un logo leur suffira à créer leur image de marque, or il n’en est rien.
Le logo est la partie émergée de l’iceberg, la partie restante de l’identité visuelle reste quant à elle, énorme !

COHÉRENCE GRAPHIQUE EST LE MAÎTRE MOT

L’essence même d’une bonne identité graphique réside dans sa cohérence visuelle d’un support à l’autre. La récurrence des matériaux, couleurs, typographies, photos, sur chacun des médias permet de renforcer la cohérence graphique globale de votre image de marque. C’est pourquoi il est important de bien définir en amont ce que seront vos « guide lines » (votre trame visuelle) et de s’y tenir, dans le cas contraire, votre image de marque pourrait s’en trouver amoindrie.

VOS COULEURS

Une bonne identité visuelle comprendra généralement un maximum de 3 couleurs. Evidemment, nous pouvons en avoir plus, mais sachez qu’il sera plus facile de jouer avec 2 couleurs, plutôt que 5-6. De plus, vos clients vous percevront avec 2 couleurs fortes plutôt qu’une multitudes se « vampirisant ». C’est pourquoi, préconisez sur votre identité de marque 2 à 3 couleurs, c’est préférable.

VOS MATÉRIAUX

Que ce soit pour de la papeterie (enveloppe, carte de visite, carte de correspondance, carte de fidélité, sac, etc.) ou bien pour du packaging (emballage de toutes sortes) ou bien même pour votre intérieur (restaurant, office, magasin, etc.), il est indispensable de comprendre l’importance de vos matériaux. Ceux qui lanceront une marque emprunt d’authenticité préconiseront des matériaux bruts, des papiers texturés par exemple. Le tout étant encore une fois d’avoir une cohérence globale sur vos différents supports.

« SI UNE IDENTITÉ GRAPHIQUE
EST BIEN RÉALISÉE : EN MASQUANT LE LOGO,
VOUS DEVRIEZ TOUJOURS ÊTRE CAPABLE
DE RECONNAITRE LA MARQUE ! »

Alexandre Arzuman

Saurez-vous reconnaitre l’ordinateur APPLE parmi les 6 ?
Normalement oui ! Car apple a réussi le tours de force de rendre sa marque reconnaissable du premier coup d’oeil, le tout en gardant une cohérence poussée à son paroxysme, en dotant tous ses appareils du même matériaux et de la même identité.

VO(S)TRE TYPOGRAPHIE(S)

Idem que pour les précédents points, vous ne pouvez construire une identité visuelle sans prendre en compte l’importance de votre typographie. Nous ne parlons pas d’ici de la police de votre logo, mais bel et bien de la police qui sera sur vos documents officiels (cartes de visites, menus, papier à en-tête, site web, etc.). Vous pouvez avoir une police 1 pour les titres et une police 2 (différente de la police 1) pour vos textes courants. Le but étant encore et une fois de garder cette récurrence qui fera la force de votre univers de marque.

VOTRE HISTOIRE (STORY TELLING)

Rien de plus ennuyeux qu’une marque qui raconte encore la même chose que la précédente. Exemple : « Notre marque bio cultive et propose les meilleurs fruits à ses clients ». Ok, super, une de plus !
Posez-vous cette question : Qu’est ce que je peux dire de différent de mes concurrents ?
En quoi ma marque est-elle mieux que les autres ?
L’histoire que vous devez créer doit s’adresser à votre cible, elle doit les toucher tout en mettant en avant votre produit.