Cette question est intéressante, car à l’heure du digital, les relations client/prestataire peuvent être en effet
virtuelles. Sachez qu’il y a plusieurs de mes clients que je n’ai jamais rencontré suite à la distance
qui nous sépare. Cependant, cela ne m’a jamais empêché d’avoir une collaboration fluide et productive avec eux.
La distance n’a en effet aucun impact sur le travail et la collaboration entre plusieurs personnes. C’est la communication qui prime (téléphone, mail ou en réel, il faudra que les 2 partis soient clairs)
Le prestataire doit simplement cibler les besoins et les problématiques du client. Pouvoir dialoguer par mail ou téléphone peut éviter dans certains cas des réunions chronophages et peu productives.

Des sessions skype (par écrans partagés) peuvent être envisagées pour les plus sceptiques afin de voir leur potentiel prestataire « en vrai ».
Par exemple, j’ai travaillé avec des américains situés à Los Angeles, mais aussi des français situés à Dubaï :
Ces projets ont été un vrai succès. Pour finir, je n’ai jamais rencontré les imprimeurs (Fedrigoni) avec qui je travaille. Nous sommes en contact uniquement par téléphone et mail.

En conclusion : Rencontrer son prestataire n’est pas un gage de bon déroulement du projet.
Aujourd’hui, peu importe la localisation du client, grâce aux multiples supports mis à disposition du client et prestataire (graphiste, développeur, imprimeur, etc.)
Bien entendu, certains projets nécessitent un ou des déplacements obligatoires (suivi de travaux d’un restaurant par exemple, …)