DEVENIR ``UN BON`` GRAPHISTE

Cet article tente d'expliquer en quelques mots les tenants et aboutissants pour devenir un bon graphiste.

FAIRE UN FORMATION

Rien ne vaut une formation dans une école pour apprendre les bases du métier. En espérant que l’école soit correcte ou bonne, cela vous fera gagner un temps considérable (cela se compte en années). Je pense qu’un autodidacte prendra un temps considérable pour apprendre les rouages du métier. Par ailleurs, l’école vous permettra d’être conventionné et d’obtenir « facilement » un stage dans une entreprise. Pour le stage, préconiser un minimum de 2 mois : cela vous permettra de trouver plus facilement et surtout d’apprendre des choses.

Ecole-graphiste-graphisme-paris

VOS YEUX = VOTRE ARME N°1

Beaucoup de personnes imaginent qu’un bon graphiste est un bon technicien. Non, un bon graphiste est avant tout quelqu’un avec du « goût ». C’est quelqu’un qui connait les tendances, les tendances du pays, les tendances mondiales. C’est une personne qui a une culture graphique et artistique minimum. Vous n’imaginez pas vous faire relooker par un styliste ne connaissant pas Karl Lagarfeld ? Et bien le constat est le même dans le graphisme ; un graphiste doit avoir une culture graphique. Les bouquins, les sites web et les expositions sont la solution pour parfaire sa culture.

CURIEUX, TU DOIS ÊTRE !

Pour progresser, tu dois comprendre ce qui t’entoure. Tu dois observer, tu dois comparer, comprendre, faire, refaire, re re refaire…
Paris ainsi qu’un tas de villes françaises et européennes sont des terrains de jeux incroyables pour alimenter et nourrir ta curiosité.
Sors aux expositions, va au cinéma, déguste le théâtre, lis des livres, etc. Bref, imprègne toi de tout ce qui peut faire sens et qui pourra t’aider à améliorer ton travail.

Graphiste-curieux

Peinture par Keith Haring.

FIXE TOI DES OBJECTIFS

Ayant été longtemps graphiste freelance, je peux vous dire qu’il est important de se fixer des objectifs. Que vous fixez-vous dans les 3 prochains mois ? Faire 1 projet magistral ? Faites le bilan à la fin de ces 6 mois. Ai-je fait ce projet ? Oui ? Non ? Si la réponse est « non », posez vous la question du « Pourquoi » ?
Vous devez produire, peu importe si cela ne paye pas immédiatement. La boule de neige commence petite, mais une fois partie elle ne s’arrête plus. Faites la partir et n’attendez pas des résultats immédiats. Il faudra plusieurs mois voir années avant de récolter la semence d’hier.
Pour information, j’ai choisi rapidement de me mettre totalement à mon compte (après 5 mois en agence, j’avais 22 ans). Il a fallut pour cela refuser de faire du freelance quasiment à temps plein pour cette agence. En 2012, j’étais freelance (graphiste indépendant donc, avec le statut d’auto entrepreneur) dans une superbe entreprise et j’avais réalisé un chiffre d’affaire d’environ 20-25k en l’espace de 5 mois. J’ai quitté cette agence pour lancer ma petite affaire… et j’ai réalisé un chiffre d’affaire de 16k en l’espace d’1 an… ce n’était pas beaucoup, mais je souhaitais absolument me lancer tout seul (sans être le « sous-traitant » d’une agence). L’année d’après, j’ai réalisé 24k, puis 32, etc.
Il faut commencer quelque part, cela prend juste un peu de temps.


Peinture par Keith Haring.